Information  X 
Enter a valid email address

KBC Groep (0EYG)

  Print      Mail a friend

Wednesday 10 December, 2008

KBC Groep

KBC prévoit des compressions de coûts internes





Face à l'incertitude qui règne sur les marchés financiers et à la
détérioration de la situation économique, le groupe KBC envisage
certaines compressions de coûts internes. KBC souhaite ainsi
sauvegarder au maximum sa robuste situation financière de manière
proactive (à l'échelon européen, le groupe affiche des ratios de
liquidité et de solvabilité au dessus de la moyenne) et préserver
ainsi l'indépendance du groupe KBC à (plus) long terme.
Ces interventions seront bénéfiques, non seulement pour le service
que KBC propose à 12 millions de clients et pour l'avenir de ses
60 000 collaborateurs, mais visent aussi à préserver la confiance des
marchés financiers et des actionnaires.

Pourquoi des économies maintenant ?
En 2008, le climat économique s'est subitement inversé. Cette
dégradation a inévitablement eu in impact sur le secteur financier et
les résultats de KBC. Pour 2009, la plupart des économistes prévoient
encore une année difficile et une récession économique. Dès lors, à
circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles.

Début 2008, KBC groupe avait déjà pris la décision de geler les
budgets de coûts pour 2008 à 95%, en d'autres termes d'économiser 5%
de manière proactive. Compte tenu de l'évolution des derniers mois et
de la détérioration de la situation économique, KBC examine
actuellement certaines compressions de coûts supplémentaires et des
mesures proactives pour 2009.

Principes et mesures
KBC souhaite affecter ses collaborateurs et les moyens disponibles de
la manière la plus efficace et durable possible, en tirant le
meilleur parti possible de l'évolution et du rythme de croissance des
activités, dans les circonstances économiques actuelles. KBC veut
ainsi rester un groupe de bancassurance international compétitif.
Comme KBC l'annoncait déjà lors de la publication des résultats du
troisième trimestre, il soumettra ses opérations en dehors de ses
marchés domestiques à une analyse approfondie afin d'établir si elles
comptent réellement parmi ses activités de base, si elles sont
suffisamment rentables et si elles n'absorbent pas trop de capital.
De cette manière, le groupe pourra continuer à jouer pleinement son
rôle de lubrifiant du moteur économique sur ses marchés domestiques,
principalement en matière d'octroi de crédits à la clientèle
privilégiée : particuliers, indépendants, professions libérales et
PME.

L'évolution des coûts aussi retiendra tous spécialement l'attention.
Partout dans le groupe, KBC examinera les possibilités de réaliser
des économies judicieuses sans hypothéquer les flux de revenus ou
compromettre la gestion des risques.  Tous les types de frais seront
ainsi examinés à la loupe.
Toutefois, les coûts qui pèsent le plus lourd pour un grand groupe
international comme KBC sont les charges salariales. Partout dans le
groupe, les besoins en personnel ainsi que les mesures d'économie de
coûts et d'amélioration de l'efficacité sont pondérés au maximum en
fonction des besoins des entreprises locales et du marché, de manière
à préserver la compétitivité du groupe.

KBC souhaite traverser cette tempête économique sans précédent en
préservant au maximum ses effectifs.  En Belgique, l'embauche sera
gelee en 2009 et il n'y aura des recrutements de remplacement que
pour un nombre limité de fonctions (une centaine, principalement des
fonctions ICT).  Récemment, KBC a d'ailleurs prolongé la CCT sur la
sécurité d'emploi jusqu'à fin 2009, ce qui est un point d'appui
important pour les membres du personnel de KBC dans la tourmente
économique. En parallèle, KBC examine les composantes variables des
charges salariales.
Les autres sociétés du groupe examineront en concertation au niveau
local les mesures éventuelles et placeront leurs propres accents, en
fonction de la situation locale.  Aujourd'hui, il est encore trop tôt
pour quantifier l'impact qu'auront les mesures éventuelles.

Soucieux de mener une politique ouverte et transparente en matière de
communication, nous avons discuté de cette intention au conseil
d'entreprise la semaine dernière déjà. Dans les prochaines semaines,
d'autres réunions de concertation sont prévues avec les
interlocuteurs sociaux. Les représentants des travailleurs se sont
montrés disposés à collaborer dans un esprit constructif et serein à
la recherche de solutions d'avenir durables aux problèmes
exceptionnels qui nous préoccupent.


Ce communiqué de presse est diffusé par Hugin. L'émetteur est seul 
responsable du contenu de ce communiqué.